Aménagement du point de vente : l’intérieur du magasin

Partager

Après l’aménagement extérieur du magasin évoqué lors de notre précédent numéro, voici quelques éléments-clés pour travailler l’organisation intérieure d’un point de vente, à partir de deux grandes thématiques : la mise en scène et la vidéosurveillance. Les notions d’accessibilité intérieure seront développées lors du prochain numéro.

Faites de votre magasin une scène de théâtre !

L’aménagement d’un magasin, son ambiance, et sa vitrine jouent un rôle essentiel dans les décisions d’achats. Un point de vente ne doit pas être seulement beau ; il doit avant tout traduire le positionnement adopté par le commerçant et la nature de son offre.

Plus de 60% des décisions d’achats sont déclenchées par des émotions ou une sensation de bien-être.
Quelques notions sont indispensables à connaître, pour une mise en scène pertinente de votre point de vente.

L’éclairage : un facilitateur de ventes

Un éclairage réussi impacte pour 40% dans la réalisation d’un acte d’achat. En adoptant de nouvelles technologies de lampes, il est possible d’améliorer son éclairage tout en réduisant ses frais de consommation et de maintenance (qui totalisent entre 25 et 50% de la facture d’électricité des commerces).
Il existe 2 types d’éclairage à travailler : général (tubes fluorescents, lampes fluo-compactes) et ponctuel, ciblé sur le produit (spot Très Basse Tension, Iodure métallique).

Quelques éléments sont à vérifier :

  • l’Indice de Rendu de Couleur ou IRC (excellent entre 90 et 100),
  • la température de couleur (en degré Kelvin « K »), qui se traduit en teinte dite chaude (jaune – orangé), intermédiaire (neutre) ou froide (blanc-bleuté),
  • le nombre de points lumineux et la puissance (en Watt « W ») nécessaires par m2 de surface de vente.

N’hésitez pas à jouer du contraste entre une source de lumière vive et une autre plus terne. Ainsi le client est-il invité à se diriger vers tel ou tel produit que vous souhaitez mettre en valeur.

La modularité du mobilier

Pour permettre le renouvellement des produits et le changement régulier dans la présentation, afin d’être réactif et surprendre son client, le mobilier doit être maniable, ajustable et modulable.

Le plan de circulation intérieure

L’idéal est de partager la surface en plusieurs « zones » de vente.
D’abord, le client quitte la rue pour pénétrer un nouvel espace, celui du magasin ; il lui faut quelques secondes pour s’adapter. Il n’est donc pas judicieux de mettre trop de produits à l’entrée, afin que le client ne se sente pas « agressé », et puisse avoir un regard d’ensemble sur le magasin. Ensuite seront mis en scène (zone 40 sur le schéma) les produits les plus « difficiles » à vendre. Les produits d’appel (ceux dont le taux de rotation est le plus rapide) seront exposés plutôt en fond de magasin (comme la caisse – zone 10 sur le schéma), ce qui obligera vos clients à circuler dans tout le point de vente. Enfin, il faut essayer de couper la circulation en ligne droite (faire bifurquer vos clients permettra de solliciter leur attention sur ce que vous voulez mettre en valeur). A l’inverse, vous veillerez à éviter un plan de circulation trop complexe (sensation de « labyrinthe »).

Évidemment, tout n’est pas aussi simple, notamment pour les petites surfaces !

  • La Publicité sur le Lieu de Vente (PLV) et l’Information sur le Lieu de Vente (ILV) : quelque soit le secteur d’activité, ces supports restent des sources d’information essentielles. Ils créent un visuel, une atmosphère liée à l’objet mis en avant. L’objectif est d’attirer le regard, comme un clin d’œil (couleurs vives, images fortes, PLV au sol, graphisme simple).
    Mais ces outils doivent être utilisés avec parcimonie, pour ne pas agresser le client.
  • D’autres éléments sont également à travailler : les couleurs, la musique, les parfums d’ambiance…
    Concernant la vitrine, ce sujet sera spécifiquement abordé lors d’un prochain numéro.

Important : en cas de projet de rénovation intérieure ou d’installation de vidéosurveillance, renseignez-vous auprès de la CCI de la Moselle pour savoir s’il existe des aides possibles.

Pour plus d’informations, contactez la CCI de la Moselle :
Géraldine GIORGIO – 03 87 52 31 73
E-mail : ggiorgio@moselle.cci.fr
Christian DENYS – 03 87 52 31 88
E-mail : cdenys@moselle.cci.fr


Contactez votre correspondant CCI