Opération “Sous-traitants sidérurgie”

Partager
Vous consultez une prestation rattachée à la page Actions de revitalisation pour la Moselle, vous trouverez d'autres prestations en relation en fin de page

L’opération de soutien aux sous-traitants de la sidérurgie initiée en 2008 est parvenue à son terme et aura bénéficié à 45 entreprises. Réunis jeudi 23 septembre dans les locaux de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la Moselle à Metz, les partenaires et financeurs du projet – la CCI-57, l’Etat, le Conseil Régional de Lorraine et ArcelorMittal – en ont dressé le bilan (Le document complet détaillant le bilan peut être téléchargé en bas de page).

Plusieurs dirigeants d’entreprises sous-traitantes accompagnées lors de l’opération étaient présents pour écouter les interventions de Philippe GUILLAUME, Président de la CCI-57, Eric PIERRAT, Commissaire à la Réindustrialisation, Lovely CHRETIEN, Vice-Présidente du Conseil Régional de Lorraine et Régis RAMSEYER, Fondé de Pouvoir Revitalisation en Lorraine pour ArcelorMittal.

Une crise inédite et brutale, une réaction rapide

On s’en souvient, la crise financière internationale qui a démarré en 2008, a eu des répercussions immédiates sur l’activité économique mondiale, conduisant à une baisse massive de la demande d’acier. L’impact a été brutal en Moselle : ArcelorMittal a connu une chute d’activité et a décidé de fermer l’aciérie de Gandrange, entraînant dans son sillage une forte baisse de l’activité de ses sous-traitants. Dans ce contexte difficile, il était impératif d’agir au plus vite.

Grâce à sa proximité avec les entreprises, la CCI de la Moselle a rapidement mis en évidence des besoins lors de visites d’entreprises sous-traitantes de la sidérurgie. Jouant pleinement son rôle de force de proposition, elle a initié avec l’Etat, la Région Lorraine et ArcelorMittal une opération collective d’envergure pour accompagner le secteur, rendue possible grâce au soutien financier de l’Etat, de la Région Lorraine et d’Arcelor-Mittal dans le cadre des obligations légales de reconversion.

Au total, 45 entreprises ont bénéficié d’un accompagnement

Préserver la vocation industrielle du territoire

Au total, 45 entreprises ont bénéficié d’un accompagnement, toutes des TPE et PME de moins de 250 salariés des bassins de Metz et Thionville, sous-traitantes de la sidérurgie. Le principal objectif a été d’inciter ces entreprises à réduire leur dépendance à la sidérurgie, par une diversification de leurs activités. À cette fin, l’opération leur a fourni des outils et des moyens pour définir et mettre en œuvre une stratégie de développement.

Ainsi, sur une période allant de novembre 2008 à juin 2011, des consultants spécialisés sont intervenus dans les entreprises bénéficiaires. Le soutien apporté s’est déroulé en 3 phases :

  • diagnostic stratégique des entreprises pour évaluer leur performance et analyser leurs potentiels de progrès ;
  • accompagnement des projets de développement et aide opérationnelle aux dirigeants ;
  • puis sensibilisations en groupes interentreprises sur les thématiques communes issues des diagnostics.

Le document du bilan disponible en bas de page propose également des témoignages d’entreprises sous-traitantes qui expliquent comment s’est déroulée l’opération.

Le coût total du projet s’est porté à 698 000 €, auquel les entreprises ont contribué à hauteur de 7%. Les partenaires de l’opération ont donc apporté un sérieux coup de pouce aux sous-traitants, leur permettant de bénéficier de ces prestations d’accompagnement pour un coût modique.

Vigilance et détermination pour l’avenir

L’action énergique et proactive, engagée par la CCI-57 et les partenaires de l’opération, était nécessaire et a eu un impact positif. Pourtant, l’avenir invite à la plus grande vigilance, avec une nouvelle mise à l’arrêt de l’activité “filière chaude” d’ArcelorMittal prévue à partir de l’automne.

La CCI de la Moselle reste donc totalement mobilisée : ses services sont en contact avec les principaux sous-traitants pour évaluer les conséquences de cette annonce et anticiper la baisse d’activité. Dans ce contexte préoccupant, il existe pourtant des possibilités de développement et d’avenir, à travers le grand projet ULCOS (projet de captage et d’enfouissement du CO2 issu des rejets d’usines, qui serait mis en œuvre à Florange). La CCI de la Moselle affirme sa détermination à soutenir ce projet, d’importance stratégique pour pérenniser la filière chaude en Lorraine.

En savoir plus :

Découvrez le bilan de l’opération “Sous-traitants sidérurgie” en feuilletant la publication directement en ligne ! feuilleter

Opération sidérurgie : “Accélérer la performance”
Lien externe - Document PDF
Installez Acrobat

Nos prestations