L’entrepreneuriat comme moteur de la coopération franco-allemande

La Moselle accueille 246 entreprises allemandes, soit 15600 emplois.

Thématique de la table ronde qui s’est déroulée à l’Hôtel de Ville de Metz dans le cadre de la semaine franco-allemande Metz est wunderbar.

L’entrepreneuriat comme moteur de la coopération franco-allemande

En partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Moselle, le magazine Paris-Berlin et Metz Métropole Développement

La mairie de Metz a accueilli, mardi 21 mars une table ronde sur les perspectives de coopération franco-allemande dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Enjeux d’avenir, vecteurs d’emplois et d’attractivité pour le territoire

Comment renforcer la création d’entreprise par des partenariats franco-allemands ? Et à l’inverse, comment renforcer le partenariat franco-allemand par des initiatives privées en matière de création d’entreprise ? Ont été présents pour en débattre, autour de Pascal Thibaut, correspondant RFI à Berlin depuis 1997 :

  • Dominique Gros, Maire de la Ville de Metz
  • Fabrice Genter, Président de la CCI de la Moselle
  • Philippe Richert, Président de la Région Grand Est
  • Jean-Luc Bohl, Président de Metz Métropole
  • Pascal Hector, Ministre Plénipotentiaire à l’Ambassade d’Allemagne à Paris
  • Béatrice Angrand, secrétaire générale de l’OFAJ
  • Patricia Oster-Stierle, présidente de l’Université Franco-Allemande
  • Dorothée Wassener, Directrice du Bureau II du Plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des affaires culturelles franco-allemande, Maire de Hambourg, Olaf Scholz
  • Gonzague Dejouany, ex-PDG d’EDF Allemagne, PDG de The Nesting Company
  • Aziliz de Veyrinas, directrice commerciale de Viva Technology
  • Emmanuel Suard, gérant et Directeur de la gestion du groupe Arte.

Avec 21 entreprises à capitaux allemands dans le bassin d’emploi de Metz (env. 1 700 emplois), 47 formations franco-allemandes diplômantes et le plus grand nombre d’étudiants allemands après Paris, Metz doit pouvoir tirer parti de sa situation unique : la seule métropole française à proximité immédiate de deux pays européens.